Sélectionner une page

[ad_1]

17 juin 2019 –

Elizabeth Sadler et Connor Derraugh sont en passe de devenir des incontournables de la scène jazz à Winnipeg et cette semaine, ils ajouteront un festival de jazz international à leur CV.

Elizabeth, chanteuse de jazz Desautels de quatrième année, et Connor, un tout nouveau diplômé du programme d’études de jazz de la Faculté de musique Desautels qui joue du saxophone alto et du piano, se produiront dans la série «Jazz for Lunch». Leur set commence à midi le mercredi 19 juin 2019 à

Trouver un partenaire

Ce sera la deuxième fois que Connor se produira au célèbre festival de jazz, après avoir joué pour la première fois en 2018 avec son propre groupe, Ability. Il est clair que son talent musical et sa personnalité gagnante ont fait forte impression l’année dernière.

«Mike Falk, directeur artistique de Jazz Winnipeg, m'a envoyé un courrier électronique me demandant si je pouvais former un duo (pour le festival 2019)», a déclaré Connor.

Lorsqu'il a choisi de choisir un partenaire musical pour la performance, Connor a déclaré qu'il n'avait eu aucun problème à choisir un chanteur.

"Je pensais qu'Elizabeth conviendrait parfaitement!" Dit-il. «Elle a une belle voix, est très talentueuse et travaille extrêmement dur. Elle est la personne la plus organisée que je connaisse et est globalement une grande personne! »

«Il s’agit en fait de notre premier projet en duo», déclare Elizabeth. «Nous avons joué dans de nombreux autres groupes, mais jamais dans un projet en duo. Je suis toujours ravie de travailler avec Connor, avant tout en raison de l'énergie qu'il apporte à une pièce et de sa personnalité positive », a-t-elle déclaré. «Il crée une atmosphère confortable qui permet de s’exprimer. Musicalement, outre son talent naturel, il est très versé dans tant de genres qu'il est difficile de ne pas l'avoir dans le concert! "

Débuts musicaux

Elizabeth et Connor ne sont pas étrangers à se produire en public. En fait, pour autant que chacun se souvienne, ils se produisaient pour ceux qui écoutaient!

«Avant de commencer le cours de musique au primaire et la chorale à l'école, on m'a dit que je me promenais avec un magnétophone Fisher Price en train de chanter des chansons de Shania Twain! «En vieillissant, j'ai essayé différents instruments, mais le chant a toujours résonné avec moi. J'apprécie énormément d'utiliser ma voix pour communiquer avec un public, que ce soit en solo ou en groupe, et j'aime aussi communiquer avec d'autres musiciens. "

«Je joue de la musique depuis que je me souviens bien, je joue du piano depuis l'âge de 5 ans et du saxo depuis l'âge de 12 ans», explique Connor.

"Mes parents m'ont mis dans des cours de piano, alors je n'avais pas vraiment le choix d'aimer la musique, et je me suis naturellement tourné vers le saxophone", ajoute-t-il.

Inspiration musicale

Beaucoup de musiciens professionnels ont des événements de la vie dans lesquels ils réalisent qu'ils veulent faire de la musique leur carrière. Elizabeth et Connor ont tous deux reconnu le moment où ils ont choisi leurs chemins musicaux respectifs.

«Je n'avais aucune intention d'étudier la musique comme carrière au lycée», explique Elizabeth. «C’était quelque chose dans lequel j’ai toujours aimé m'engager, mais je ne l'ai jamais imaginé comme une réalité dans mon esprit.»

Cependant, une de ses idoles musicales lui a donné le coup de fouet et la confrontation avec la réalité dont elle avait besoin pour réfléchir sérieusement au chant. Elle a rencontré le Dr Jeremy Fox, arrangeur et pédagogue de jazz vocal nominé aux Grammy Awards, au lycée du School of Music VocationsVocal Jazz Summer Camp. En fin de compte, il est devenu son mentor pendant les trois étés où elle a assisté au camp.

"Lui et les autres membres du personnel et directeurs du camp m'ont exposé pour la première fois à la théorie du jazz, à l'harmonie et au chant jazz", dit-elle. «J'étais tellement fasciné par ma première exposition au chant de l'harmonie jazz avec d'autres chanteurs que je me suis senti appelé."

La naissance de Connor en tant que musicien est née d’un mémorial pour un autre grand jazzman.

«Oscar Peterson est décédé à l'âge de 12 ans. Il était le premier musicien de jazz que j'ai jamais écouté», déclare Connor. "Je lui ai écrit une chanson intitulée" Oscar’s song "."

La légende locale du jazz, Ron Paley, a entendu la chanson de Connor et lui a demandé s’il la jouerait lors du concert commémoratif Oscar Peterson que Paley organisait pour la fin de l’année.

Connor se souvient bien de la performance.

«Après avoir joué la chanson, plus de 1000 personnes m'ont ovationnée et j'ai eu la chair de poule de la tête aux pieds», dit-il. "Quand je me suis assis à côté de mon père après, je lui ai dit:" C’est ce que je veux faire pour gagner ma vie. "

Trouver sa place sur scène et à l'université

En ce qui concerne la préparation à leur carrière dans la musique, Liz et Connor ont emprunté des chemins différents pour se rendre à la faculté de musique Desautels de l’Université du Manitoba.

«Avant de commencer mon baccalauréat à l’Université du Manitoba, j’ai obtenu un diplôme en musique professionnelle de deux ans de la School For Music Vocations, à Creston, dans l’Iowa», explique Elizabeth. «Après avoir terminé ce programme, j’ai senti qu’il était temps de rentrer chez moi pour être entouré de nouveau par ma famille.

«C'était une évidence de passer une audition dans le programme d'études en jazz de l'Université du Manitoba afin d'obtenir mon baccalauréat en musique», ajoute-t-elle. "J'étais très excité de faire partie des fantastiques programmes choraux et de la scène jazz florissante de la Faculté Desautels!"

La sœur d’Elizabeth, Ashley, la rejoindrait quelques années plus tard dans le programme de jazz, faisant du jazz une affaire de famille. Ils peuvent tous les deux être entendus en tant que chanteurs de leurs ensembles respectifs dans la série Mardi Jazz du Desautels Jazz Program, qui présente les performances des étudiants tout au long de l’année au CCFM.

De même, après que Connor eut annoncé à son père qu'il allait devenir musicien de jazz lors du concert commémoratif, sa famille s'était dévouée à l'aider à soutenir ses objectifs.

«Mon père m'a inscrit à l'âge de 12 ans», dit Connor. «Je suis tombé amoureux immédiatement et je savais que je voulais aller étudier le jazz à l'Université du Manitoba après avoir obtenu mon diplôme d'études secondaires.»

De familles de soutien à une communauté de soutien

Elizabeth et Connor se sont toutes deux retrouvées à l'aise dans le programme d'études de jazz de Desautels et ont formé une famille de mentors de musiciens talentueux au sein de la faculté.

«Il y a tellement de membres du personnel de soutien, d'instructeurs et de professeurs à l'U de M!» Déclare Elizabeth. "Catherine Robbins, Jody Stark, Will Bonness et Karly Epp, pour n'en nommer que quelques-uns!"

Connor est d'accord.

"Ils sont tous incroyables!" Dit-il. «Je prends des choses de chacun d’eux. Cependant, j’aimerais dire que Jon Gordon est mon mentor, car j’ai passé le plus de temps avec lui tout au long de mon cursus et il m’a également relié pour rencontrer mon idole, David Sanborn. "

«Je souhaite également citer le professeur Jon Gordon, qui est instructeur de saxophone jazz et enseigne la composition», déclare Elizabeth. "Il m'a exposé à de grands musiciens de Charlie Parker à Bonnie Raitt!"

«En plus d'être un musicien exceptionnel, il est une personne si gentille et il se soucie profondément de tous les étudiants du programme U of M», a déclaré Elizabeth. "Le professeur Gordon est toujours disposé à apporter une aide supplémentaire aux étudiants et je lui en suis très reconnaissant."

Jon Gordon ressent la même chose à propos d'Elizabeth et de Connor.

«Elizabeth Sadler est l’un des meilleurs élèves que j’ai jamais eu», déclare Gordon. «C’est une chanteuse, compositrice, arrangeuse et enseignante extrêmement talentueuse. Elle a une excellente éthique de travail et est une véritable chef de file de notre programme depuis qu’elle est ici. »

Nous l'avons engagée pour enseigner dans notre camp de jazz à l'automne 2017, alors qu'elle n'était que dans sa deuxième année avec nous », a-t-il ajouté. «Il va sans dire que c’est très rare. Le ciel est la limite pour elle!

Quant à Connor, Gordon, qui a été l’instructeur MPS (Major Practical Study) au cours de son séjour à la faculté Desautels, affirme qu’il fait partie intégrante de plusieurs programmes de la scène jazz de Winnipeg.

"Connor a une grande oreille, connaît beaucoup de mélodies, a beaucoup de talent naturel en tant que musicien et a une passion incroyable pour la musique!", Déclare Gordon. «Il souscrit souvent Will (Bonness, professeur adjoint de piano jazz à la Faculté de musique Desautels) au piano lors de nos jam sessions hebdomadaires à, puis prend son alto et joue plus tard dans la soirée."

«J’ai toujours pensé que Connor allait trouver un moyen de se faire un chemin en tant que musicien, et c’est exactement ce qu’il fait», déclare Gordon. «Je l’ai vu être très utile pour les plus jeunes élèves du Massey High School Hang and jam session. Je pense qu'il a beaucoup de potentiel et de potentiel en tant qu'enseignant et mentor. ”

Gordon dit que Connor a également contribué à l’aider avec le collectif de jazz jeunesse de la Faculté et en a été le directeur adjoint au cours des deux dernières années.

«Connor est une personne très spéciale et une joie de connaître et de travailler avec elle», a déclaré Gordon. "Je suis impatient de voir les différentes façons dont il va apporter sa contribution en tant que joueur, compositeur et professeur dans les années à venir!"

En plus de trouver les professeurs, les instructeurs et les ensembles qui les aideraient à perfectionner leur savoir-faire, Elizabeth et Connor se sont également rencontrées dans le programme.

«Elizabeth est tombée amoureuse de moi et de mon jeu au piano et m'a obligée à jouer avec elle, que je le veuille ou non», plaisante Connor.

«En réalité, Connor et moi nous sommes rencontrés lors de nos études à l’Université du Manitoba», se moque Elizabeth. «Nous avons assisté à des master classes de groupe et à des soirées d'interprétation d'ensemble et sommes très vite devenus amis. Nous avons aussi réalisé que nous vivions à dix minutes l'un de l'autre!

Des halls de Desautels au Winnipeg International Jazz Festival

Elizabeth et Connor ont hâte de montrer ce qu’ils ont au Festival international de jazz de Winnipeg.

«La plupart de notre répertoire sera composé de classiques du swing», explique Elizabeth. “Nous prévoyons de jouer quelques-unes de nos compositions de jazz préférées, telles que Qu'il y ait de l'amour, composé par Lionel Rand, et Triste, composé par Antônio Carlos Jobim. Nous espérons également jouer un de mes originaux et quelques airs pop! », Ajoute-t-elle.

En plus de se préparer pour leur spectacle, ils sont également ravis d’entendre certains de leurs artistes préférés au Festival international de jazz TD Winnipeg: Brian Blade & The Fellowship, Cécile McLorin Salvant, le Joshua Redman Quartet, le Curtis Nowosad Quartet, Ethan Ardelli, Laila Biali et Bobby McFerrin.

En ce qui concerne la suite pour le duo de jazz, Elizabeth travaille à terminer son diplôme en études de jazz. Elle préparera probablement des auditions pour des programmes de maîtrise en musique aux États-Unis et au Canada au cours de sa dernière année à l’Université de Manitoba. Elle est également envisager d’intégrer certains de ses intérêts académiques à son avenir.

«J’ai beaucoup d’intérêts que je voudrais aussi exercer, comme les langues et l’étude des droits de l’homme», dit-elle. "Quoi qu'il en soit, j'espère que cela me mènera dans le monde entier!"

Maintenant qu’il a obtenu son diplôme, Connor envisage de s’appuyer sur la carrière de jazz freelance qu’il a établie pendant son adolescence et ses études universitaires.

«Recherchez nos noms en ville!» Disent-ils.

Vous pouvez trouver Connor jouant une fois par mois au Palm Lounge de l'hôtel Fort Garry ou en visitant son site web:

Quand elle ne chante pas de jazz ou ne chante pas avec sa chorale d'église, on peut voir Elizabeth chanter en tant que chanteuse principale du Flat Band Soul Soul de Winnipeg! Consultez la FLSB sur leurs pages et sur Instagram, ainsi que le 30 juin.thau .

Félicitations, Elizabeth et Connor! Nous sommes si fiers de vous et avons hâte de vous voir apporter tous les deux de la funk pour les années à venir!

La série Jazz for Lunch aura lieu le mardi 18 juinthjusqu'au dimanche 23 juinrd, commençant à midi au café de salon (468 rue principale), ou à la vieille place du marché (par le cube). Outre Elizabeth et Connor, la série Jazz for Lunch mettra en vedette les membres du corps professoral de Desautels, Karly Epp, Karl Kohut, l'instructeur de session de Desautels, Aaron Shorr, et l'ancien instructeur de session de Desautels, Ethan Ardelli. Pour plus de détails sur les grands événements du Festival international de jazz TD Winnipeg, veuillez visiter le site

[ad_2]