Sélectionner une page

Si la musique adoucit les mœurs, le piano est un instrument qui la rend encore plus intéressante. Il est particulièrement apprécié du fait qu’on peut se détendre en y jouant seul. Aussi, il améliore les capacités cognitives et l’indépendance des mains. Toutefois, pour réussir à jouer des airs de Beethoven, il faut une très bonne maîtrise de l’instrument, d’où la nécessité d’un minimum d’apprentissage. Si vous avez la passion et que vous désirez apprendre le piano, voici quelques conseils pour progresser plus vite.

1.   Ne tentez pas d’apprendre tout seul le piano

Pour débuter au piano, vous pouvez soit essayer d’apprendre tout seul soit réserver des cours avec un professionnel. La première option peut convenir aux autodidactes, même si elle n’est pas très recommandée. En effet, de nombreux tutos existent sur Youtube par exemple, mais ils ne sont pas très personnalisés et il est dure de garder le rythme d’apprentissage régulier. De plus, certains accords sont difficiles à reproduire et tôt ou tard, il vous faudra apprendre les bases du piano comme le positionnement des doigts sur le clavier, votre posture, les notes de la gamme, déchiffrer une partition etc. Bref, vous risquez de perdre plus de temps qu’autre chose.

Si vous prenez des cours, vous serez confrontés généralement à deux types d’enseignement :

La méthode classique

Apprendre avec un professeur de piano est, par contre, la méthode que tout le monde vous conseillera, et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, quand on n’y connaît rien, il faut forcément un guide capable de ressentir la musique pour l’initiation. Autrement, vous ferez du surplace et n’apprendrez pas grand-chose avec le temps. Certains profs, continuent l’apprentissage classique avec le solfège c’est-à-dire, comme dispensé dans  une école de musique classique (ou conservatoire)

La méthode anti-conservatoire

De plus en plus de professeurs de piano s’y adonne, cela consiste tout simplement à apprendre d’une manière plus subtile un instrument. Grégoire par exemple, professeur de piano à Cagnes sur mer dans le 06, propose une méthode moderne et anti-conservatoire qui consiste à apprendre dans un premier temps le rythme de la musique. Chaque élève s’entraine sur différentes musiques pour trouver le bon temps (1,2,3 et 4) et le tempo. Puis de travailler l’oreille avec le chant afin de reconnaître chaque note d’une musique. Cela permet ainsi de reconnaître et décomposer une mélodie pour la rejouer au piano. L’intérêt ici est d’aller à contre temps de la méthode classique en proposant une approche qui a un sens : devenir musicien. C’est-à-dire ressentir la musique et parler son langage.

Le tarif pour un cours de piano

Il y a, cependant, le coût lié aux cours qui varient fortement en fonction du niveau du professeur (de son expérience) mais surtout de la fréquence à laquelle vous jouer du piano. Les abonnements peuvent être une bonne alternative pour économiser sur le long terme. La plupart des professeurs de piano proposent des abonnements sur un an ou des cartes de 10 leçons de piano.

2.   Choisir un professeur selon votre cœur et votre ressenti

Si vous décidez de prendre des cours avec un professionnel pour apprendre à jouer de votre instrument, il faut bien étudier le profil de ce dernier. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, sachez que le choix se fait au feeling. Vous n’avez donc aucun intérêt à vous focaliser sur le prix ou le long parcours de votre prof, même si ces détails ne sont pas à négliger. Pour apprendre sereinement, vous devrez avoir un prof avec des qualités humaines et pédagogiques, capable de vous comprendre, car les cours doivent se dérouler dans un esprit de bonne entente mutuelle. En règle générale, on apprend mieux auprès de quelqu’un avec qui on se sent à l’aise.

3.   Optez pour un piano numérique pour commencer

Pour les débutants de piano, le choix du modèle est très important. Pour un débutant, il faut un matériel confortable, assez facile à déplacer et surtout pas très cher. Les modèles de piano que vous pourrez avoir sur le marché sont les pianos à queue, droit et les pianos numériques. Le seul qui vous offre une bonne mobilité, qui occupe peu d’espace et qui coûte moins cher que les autres, c’est le piano numérique.

Ce piano a aussi la particularité de vous permettre de jouer en toute intimité, sans déranger qui que ce soit, grâce à son casque. C’est donc le modèle numérique qu’il faut choisir quand on veut se lancer dans la musique. Au niveau du prix, c’est un choix très avantageux. Il faut, en effet, plusieurs milliers d’euros pour s’offrir un piano à queue ou droit. Pour le numérique, un budget de 300 € peut faire l’affaire.

Le Yamaha P-45 est accessible pour seulement 430 €. Alesis Recital Pro est, quant à lui, encore moins cher avec un prix estimé à 350 €. Le modèle F-20 de Roland est, quant à lui, estimé à 798 €.

4.   Apprenez avec plaisir, toujours !

Quand on veut apprendre, il faut le faire en y prenant du plaisir. On améliore rapidement son niveau quand on aime et quand on s’investit à fond dans ce qu’on fait. C’est aussi le cas pour le piano. Écouter beaucoup de classiques et essayer d’en reproduire au piano est la clé pour avoir rapidement la main. Cela vous permettra d’apprendre à décomposer une mélodie.

5.   Visez l’économie : prenez des leçons sur un an

Quand on se lance dans l’apprentissage de quelque chose, on aspire forcément à la maîtriser parfaitement. Le temps est cependant le seul allié qui vous transforme de débutant en virtuose. Si vous décidez d’apprendre en ligne ou de louer les services d’un prof, il faut veiller à souscrire un abonnement sur une longue durée. En temps normal, 1 an d’abonnement est suffisant pour révéler votre talent caché. Vous serez capable, à terme, de jouer du piano comme les pros.