Sélectionner une page

[ad_1]

Extrait du premier numéro de CityBeat en novembre 1994: une rubrique sur les groupes de Cincinnati Beel Jak, Clifford Nevernew et SnaggletoothDans le monde de la musique IRL, maintenir un groupe au même niveau que le bricolage n’est pas chose facile. Atteindre cinq ans est une étape importante. Donc, il n’ya pas une tonne de groupes originaux encore actifs aujourd’hui qui étaient autour quand CityBeat publié le numéro 1 en 1994 (). Mais il y en a quelques-uns et plusieurs musiciens de cette époque ont maintenu la musique vivante sous d'autres formes.

Les tigerlilies ont été un CityBeat favori du jour 1. Le groupe Pop Rock / Post Punk est toujours actif après 30 ans.

• Également, Sur le Rhin continue de produire certaines des meilleures musiques de sa carrière trois décennies après leur première fusion, avec Karin Bergquist et Linford Detweiler, deux femmes déjà mariées, toujours au cœur de tout cela.

Les whigs afghans a sorti son album séminal Messieurs en 1993. Divisé en 2001, le groupe s'est réuni au début de cette décennie. Le bassiste John Curley est resté à Cincinnati, jouant avec des groupes tels que Fists of Love et Staggering Statistics, et produisant de nombreux actes locaux.

• trio rock indépendant Clifford Nevernew a été présenté dans le premier numéro de CityBeat. Le chanteur / guitariste Matt Hart (également poète) et le bassiste Eric Appleby ont exploré d’autres projets créatifs depuis mais ont récemment réintégré leur équipe pour former un nouveau groupe, Nevernew (pardon, Clifford).

• favoris AltRock Snaggletooth ont également été profilés dans CityBeatPremier numéro. La chanteuse Ali Edwards prêtera ensuite sa voix à la sublime Ruby Vileos, qui s'est récemment réunie après plusieurs années d'écart. Snaggleteeth, son compatriote, continue de faire de la musique – le batteur Todd Drake joue toujours avec Ruby Vileos, le bassiste Dan Bennett est maintenant un crooner, devant son groupe de jazz Daniel Bennett et les Dirty Shirleys, et le guitariste Chris Lee présente régulièrement des spectacles acoustiques sur la ville.

• La troisième loi locale décrite dans ce premier numéro de CityBeat – une partie d'un morceau appelé "Sous le Underdog" – était Beel Jak, qui comprenait Jeremy Springer, qui allait jouer dans le groupe populaire de Cincy The Sundresses et son groupe actuel, Still Witches.

• centrale de Funk BAISER – l’un des premiers groupes locaux à faire la couverture de CityBeat – ne fait plus suer le public, mais le bassiste Freekbass continue de faire vibrer les foules à travers le pays pour son projet éponyme.

• Le Blue Wisp Big Band – Ligue mixte / équipe d'étoiles de la scène jazz locale – a conservé son héritage de résidence dans les clubs locaux depuis 1980. Ils continuent à jouer fort, jouant tous les mercredis au Caffè Vivace de Walnut Hills.

• En 1994, les rockeurs de Cincinnati Troneberry libéré Sangria, leur premier album acclamé qui a attiré l'attention internationale. Après la scission du groupe, les musiciens ont joué dans des groupes locaux tels que Goose et Culture Queer, qui sort un nouvel album. Throneberry réuni en janvier pour célébrer Sangria25 ans.

• En parlant de Culture Queer, la chanteuse / batteuse de ce groupe, Dana Hamblen, est une pierre angulaire de la musique de Cincinnati (ses projets sont également favoris), depuis que j'ai commencé ma carrière à écrire sur la musique il y a plus de 25 ans. Quand CityBeat a commencé elle tenait toujours bas le bas de gamme en tant que bassiste avec le puissant Ditchweedet elle a également été membre fondateur du groupe séminal Indie Pop Cincinnati The Fairmount Girls.

Les mortels également en pleine forme en 1994 et suscitant un vif succès, mais la toute première colonne Spill It (CityBeatConcert de musique locale de longue date) a inclus la notification de la scission du groupe. Le groupe s'est réuni à la fin de l'année dernière pour un spectacle de réunion au Woodward Theatre.

Le Ponys Ass’Début de grande marque, Musique Rock Electrique, a été examiné dans CityBeatPremier numéro. Le chanteur / compositeur Chuck Cleaver a repris les traces de Wussy, ce qui a finalement ajouté le guitariste d’Ass Ponys, John Erhardt.

[ad_2]