Sélectionner une page

 

Beabadoobee a parlé à dans une nouvelle interview sur les collaborations sur son nouvel album « Beatopia ».

L’artiste signée Dirty Hit a sorti son deuxième album, la suite de ses débuts en 2020 « Fake It Flowers », le mois dernier.

Le nouveau disque présente des collaborations avec Matty Healy des années 1975, PinkPantheress et Jack Steadman du Bombay Bicycle Club (sous son surnom de Mr Jukes).

Parler à NME dans le Big Read de cette semaine sur l’invitation d’autres artistes à travailler sur ‘Beatopia’, Beabadoobee – de son vrai nom Beatrice Kristi Laus – a déclaré : « Au début [of your career] tu es super anal, comme, ‘Personne ne touche ma putain de musique’. Et puis tu te dis : ‘Tu sais quoi ? Les collaborations sont malades ». Parce qu’en fin de compte, deux têtes valent mieux qu’une.

Beabadoobee en couverture de NME

Beabadoobee a également crédité l’EP « Our Extended Play » comme le moment qui a changé sa perception de la collaboration, et a décrit de manière ludique le leader de 1975 Healy – qui a co-écrit « You’re Here That’s The Thing » et « Pictures Of » de « Beatopia ». Nous’ – comme « comme un grand frère ennuyeux ».

« Matty est incroyable dans les paroles, donc il m’a vraiment aidé de cette façon », a-t-elle expliqué. « Et il me donne tellement de conseils sur l’écriture de chansons. Et c’est vraiment utile de l’avoir dans ma vie en tant que mentor musical et en tant qu’ami qui a des conseils de vie incroyables. Je pense qu’il a un moyen de trouver une phrase qui te frappe vraiment putain.

Ailleurs, Beabadoobee a interprété une reprise de la chanson de 1990 des dimanches « Here’s Where The Story Ends » sur SiriusXM.